Guide de voyageTripadvisor

Notes sur le paludisme au Vietnam

09-12-2019 400 Views
Consultez toutes les informations nécessaires sur le paludisme au Vietnam (carte, prévention et traitement du paludisme au Vietnam) pour un bon voyage en toute sécurité et sans soucis de santé.

Le paludisme est l'une des maladies les plus courantes au Vietnam ainsi que dans d'autres pays tropicaux. Si vous envisagez de vous rendre à ce pays exotique dans un proche avenir, en particulier si vous choisissez de passer quelques jours ou plus dans l’un de ses villages éloignés, informez-vous sur le paludisme au Vietnam pour des vacances en toute sécurité et sans soucis de santé.

Voici toutes les informations sanitaires nécessaire concernant le paludisme au Vietnam. Consultez cet article pour en savoir plus sur le niveau de précaution adapté à vos vacances.

Le paludisme est l''une des maladies les plus courantes au Vietnam

Le paludisme est l'une des maladies les plus courantes au Vietnam

1. Informations sur le paludisme (malaria))

1.1. Qu'est-ce que le paludisme?

Le paludisme (également appelée malaria) est l'une des maladies infectieuses les plus courantes et constitue un problème de santé publique très grave. Cette maladie est due à l’envahissement des globules rouges par des parasites appartenant au genre Plasmodium. Elle est également connue sous le nom d'infection à Plasmodium. C’est la première endémie parasitaire mondiale. Le plus souvent, le parasite du paludisme pénètre dans le corps humain par les piqûres de moustiques. C’est également une pathologie qui concerne le voyageur puisque plusieurs milliers de cas sont répertoriés chaque année en France chez des sujets qui rentrent d’un séjour en zone d’endémie. 

Les patients peuvent se rétablir grâce à un bon traitement et un bon suivi. Cependant, sans traitement, le paludisme peut progresser rapidement et entraîner de graves complications, voire la mort en quelques heures ou quelques jours. Pour la plupart des cas graves nécessitant des soins et des traitements spéciaux, le taux de mortalité peut atteindre 20%. Selon un rapport de l'OMS, en 2017, environ 219 millions de cas de paludisme ont été signalés dans 90 pays et 435 000 décès dus au paludisme ont été rapportés. Le paludisme est l’une des infections les plus meurtrières de l’histoire du monde.

Le paludisme est présent dans 87 pays du monde, principalement dans les régions tropicales et subtropicales d'Afrique, d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud, des certaines régions des Caraïbes, d'Asie, d'Europe de l'Est et du Pacifique Sud (voir cartes: hémisphère oriental et hémisphère occidental). 

Các nước bị sốt rét ở Tây bán cầu

Les pays où est présent le paludisme de l'hémisphère occidental - Imagen extraída del Yellow book 2018 CDC Health Information for International Travel(70)

Các nước bị sốt rét ở bán cầu đông

Les pays où est présent le paludisme de l'hémisphère oriental  - Imagen extraída del Yellow book 2018 CDC Health Information for International Travel(70)

1.2. Agent pathogène du paludisme

Le paludisme chez l'homme est provoqué par des parasites protozoaires appartenant au genre Plasmodium (branche d'Apicomplexa). Il y a essentiellement 5 espèces qui infectent l’homme :

  • Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax, les plus fréquemment rencontrées et les plus dangereux, peuvent provoquer une forme mortelle. 
  • Plasmodium ovale et Plasmodium malariae, les moins rencontrées, provoquent également des maladies mais sont moins fatales. 
  • Plasmodium knowlesi, particulièrement répandu en Asie du Sud-Est, est responsable du paludisme chez les singes, mais peut également provoquer des maladies graves chez l'homme. Il a été documenté comme cause de certains décès en Asie du Sud-Est.

Le parasite du paludisme n'existe pas dans l'environnement externe, il n'existe que dans le sang humain et dans le corps des moustiques. 

1.3. Vecteurs d'infection du paludisme 

Le paludisme est une maladie parasitaire transmise à l'homme par le sang. Il existe 4 modes de transmission, y compris :

Mécanisme infectieux 2 : Par la piqûre d'un moustique infecté - méthode principale. Notez que seuls les moustiques femelle qui appartiennent au genre Anopheles peuvent transmettre le paludisme. 

Muỗi Anophele cái - vectơ chính của nhiễm sốt rét

La moustique Anopheles femelle - principal vecteur d'infection du paludisme

Il existe environ 422 espèces d'anophèles dans le monde, mais seules environ 70 espèces peuvent transmettre le paludisme, dont une quarantaine sont les principaux vecteurs d'infection. 

Au Vietnam, il existe 15 espèces d'anophèles pouvant transmettre le paludisme, dont les 3 principaux sont Anopheles minimus, Anopheles dirus et Anopheles epiroticus. Les moustiques Anopheles minimus sont répartis dans les régions montagneuses du pays, à des altitudes inférieures à 1000 mètres, et prospèrent au début et à la fin de la saison des pluies. Les moustiques Anopheles dirus sont répartis dans les zones montagneuses du 20e parallèle du nord au sud, et prospèrent au milieu de la saison des pluies. Les moustiques Anopheles epiroticus sont répartis dans les zones côtières d'eaux saumâtres du sud.

Le paludisme se développe toute l'année. Dans les provinces montagneuses du nord, la maladie se développe au début et à la fin de la saison des pluies. Dans les provinces du Centre, des Hauts Plateaux et du Sud-est, le paludisme se développe fortement durant la saison des pluies.

Voici le cycle de transmission du parasite du moustique :

  • Un moustique est infecté en prenant un repas de sang chez une personne atteinte de paludisme.
  • Si vous êtes piqué par ce moustique, il peut vous transmettre le parasite du paludisme.
  • Une fois entrés dans votre corps, les parasites se rendent dans votre foie, où certains espèces peuvent rester en dormance pendant un an. C’est la raison pour laquelle certaines personnes ne peuvent présenter les symptômes du paludisme que des mois plus tard.
  • Lorsque les parasites arrivent à maturité, ils quittent le foie et infectent vos globules rouges. C'est à cette période que les gens présentent généralement des symptômes du paludisme.
  • Lorsqu'un moustique non infecté vous pique à ce stade-ci du cycle, il est infecté par les parasites du paludisme dans votre sang et peut les transmettre à d'autres personnes qu'il va mordre.

Chu kỳ lây truyền của ký sinh trùng muỗi

Le cycle de transmission du parasite du moustique

Mécanisme infectieux 2 : En raison d'une transfusion sanguine infectée par le parasite du paludisme.

Mécanisme infectieux 3 : Les dommages causés au placenta par la mère sont rares (rares). Il peut également se transmettre de la mère au fœtus avant ou pendant l'accouchement.

Mécanisme infectieux 4 : En raison d'une greffe (transplantation d'organe) ou d'une injection : partage d'aiguilles et de seringues contaminées par des parasites du paludisme. 

1.4. Symptômes du paludisme 

Le paludisme de primo-invasion se présente quelques jours après la piqûre du moustique anophèle infecté (souvent de 9 à 14 jours, moyenne de 12 jours pour Plasmodium falciparum, de 12 à 17 jours, moyenne 14 jours pour Plasmodium vivax, de 20 jours à plusieurs mois pour Plasmodium malariae et de 11 jours à 10 mois pour Plasmodium ovale). Alors une fois qu'une personne est infectée, il peut s'écouler en général de sept à trente jours avant que les symptômes du paludisme ne se manifestent. 

La plupart des infections paludéennes se déroulent en trois étapes : frissons, chaleur, sueurs.

  • Phase froide : Les personnes ressentent une sensation de froid et de frissons.
  • Phase chaude : Cette phase provoque généralement de la fièvre. Cette fièvre s’accompagne souvent de troubles digestifs (douleurs abdominales, nausées, vomissements) qui font penser à un embarras gastrique fébrile. Ces symptômes s’ajoutent souvent des maux de tête et des douleurs musculaires (myalgies). Des convulsions peuvent survenir chez les jeunes enfants. 
  • Phase de transpiration : Les patients transpirent et commencent à revenir à une température normale. La fatigue est commune.

Le paludisme grave est rare, mais peut entraîner des convulsions, des problèmes neurologiques (une confusion mentale), une anémie, une coagulation du sang, une insuffisance rénale, un syndrome de détresse respiratoire aiguë, le coma ou la mort. Plasmodium falciparum se distingue des 3 autres espèces par le fait que la maladie peut évoluer vers des formes graves (on parle alors de paludisme pernicieux, cérébral ou malin) avec une risque vital. Les 4 autres espèces ne provoquent que formes dites « bénignes ».

Ainsi, la fièvre est le symptôme le plus important du paludisme, mais des symptômes généraux analogues à ceux de l’influenza tels que maux de tête, diarrhée, vomissements, myalgies, malaises, toux et frissons peuvent également survenir. Ces symptômes peuvent survenir par intermittence. En raison de la similitude avec la grippe, un diagnostic erroné peut survenir. Donc le diagnostic correct ne peut être fait qu'en prenant un échantillon de sang. 

Les symptômes du paludisme

Les symptômes du paludisme

1.5. Qui est à risque de paludisme ?

N'IMPORTE QUI ! Tout le monde peut attraper le paludisme. L'immunité contre le paludisme est incomplète et courte, de sorte qu'il peut être réinfecté immédiatement. Sans immunité croisée, une personne peut contracter simultanément deux ou trois espèces de parasites du paludisme.

Bien que le paludisme risque davantage de toucher les enfants, les adultes ne font pas exception. Selon l'OMS, il y a 5 groupes de population qui présentent un risque considérablement plus élevé de contracter et de développer le paludisme, y compris : 

  • Les femmes enceintes
  • Les nourrissons
  • Les enfants de moins de 5 ans
  • Les patients atteints du VIH / SIDA
  • Les immigrants ou voyageurs

Si vous lisez cet article, vous appartenez probablement au dernier groupe. Les voyageurs sont plus à risque de contracter le paludisme. En effet, ils manquent souvent d'immunité partielle contre le paludisme et ont un accès limité à la prévention, aux tests de diagnostic et aux services de traitement.

Les voyageurs sont plus à risque de contracter le paludisme

Les voyageurs sont plus à risque de contracter le paludisme

2. Le paludisme au Vietnam 

2.1. Situation du paludisme au Vietnam 

Selon l’évaluation de l’OMS, au cours des dix dernières années, le Vietnam a réalisé des progrès significatifs en matière de prévention et de contrôle du paludisme, grâce aux efforts fructueux du gouvernement vietnamien. Le nombre de cas de paludisme a diminué de plus de 11 000 (en 2008) à 4 813 (en 2018) (en baisse de 70,16%), avec 12 cas de paludisme malin et 1 décès. En outre, il n'y a aucune d'épidémie de paludisme, de plus de 40 provinces et villes n'ont pas détecté de patients atteints de paludisme au cours des dernières années. Le Vietnam a entièrement atteint tous les objectifs énoncés dans la « Stratégie nationale de prévention et d'élimination du paludisme pour la période 2011 - 2020 ».

Depuis 2016, le Vietnam fait partie des 44 pays comptant moins de 10 000 personnes atteintes de paludisme chaque année. Le Vietnam a changé son approche, passant du contrôle à l’élimination du paludisme d’ici 2030. Chaque année, des millions de personnes vivant dans des zones d’endémie palustre sont protégées par des mesures anti-moustiques telles que l'imprégnation des moustiquaires par produits chimiques anti-moustiques; distribution des médicaments antipaludique gratuits pour des dizaines de milliers de patients, etc. 

Cependant, outre les résultats obtenus, la prévention et le contrôle du paludisme au Vietnam se heurte encore à un certain nombre de difficultés et obstacles. 

Selon le Professeur agrégé Tran Thanh Duong, Directeur de Institut National du Paludisme - Parasites - Insectes, il est actuellement très difficile de faire reculer le paludisme au Vietnam, car le parasite Plasmodium falciparum résistant au médicament d'artémisinin risque de se propager. De plus, la qualité du diagnostic et du traitement du paludisme dans de nombreuses localités est limitée. 

Depuis le début de 2008, dans la sous-région du fleuve Mékong, le parasite Plasmodium falciparum était résistant au médicament d'artémisinin. Au Vietnam, la résistance à l'artémisinine est présente dans les provinces de Quang Nam, Khanh Hoa, Gia Lai, Dak Nong et Binh Phuoc et risque de s'étendre à d'autres provinces du pays. En effet, la situation du paludisme dans certaines provinces du Centre, des Hauts Plateaux et du Sud-est est compliquée. Surtout dans certaines provinces telles que Binh Phuoc, Dak Nong, Gia Lai, Lam Dong, Quang Binh, Khanh Hoa, etc. le taux de parasites du paludisme pour 1 000 habitants reste élevé par rapport à la moyenne nationale.

En outre, la qualité du diagnostic et du traitement du paludisme dans de nombreuses localités est limitée. En particulier, dans les localités où le paludisme a diminué depuis des années, le gouvernement n’a pas prêté suffisamment d’attention. Une autre difficulté tient au fait que le budget actuel consacré à la prévention du paludisme diminue en raison de la réduction de l’aide internationale.

2.2. Carte du paludisme au Vietnam 

Le risque est présent dans tout le pays, à l'exclusion des zones urbaines et des zones spécifiées. Selon l‘OMS, il y a plus de risque de paludisme dans les zones rurales, les lieux les plus éloignés du Vietnam, tels que les zones montagneuses du Nord, les zones côtières de palétuviers dans le Sud, les Hauts Plateaux et les régions boisées. L’OMS suggère aux voyageurs de prendre des précautions lors de leurs voyages dans les zones sensibles du Vietnam.

Carte du paludisme au Vietnam

Carte du paludisme au Vietnam 

  • Risque de paludisme est faible à nul à Hanoi, Hai Phong, Ho Chi Minh-Ville (Saigon), Danang, Hoian, Nha Trang, Quy Nhon, l'île de Phu Quoc, dans le delta du fleuve Rouge, le delta du Mékong et les plaines côtières le long de la route nationale 1A (rose pâle sur la carte). Les pilules antipaludiques ne sont pas nécessaires si vous allez passer votre voyage dans ces régions du Vietnam. 
  • Le risque de paludisme est faible à Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nong, Binh Phuoc et dans les parties à l'ouest de Phu Yen, Quang Binh, Quang Tri, Khanh Hoa, Ninh Thuan, Binh Thuan et au nord-ouest de Lai Chau (en hachuré sur la carte).
  • Zones où le paludisme est résistant aux médicaments : les provinces de Dak Lak, de Gia Lai, de Khanh Hoa, de Kon Tum, de Lam Dong, de Ninh Thuan, de Song Be et de Tay Ninh signalent une résistance de Plasmodium falciparum à la chloroquine, au chlorhydrate de méfloquine et à la sulfadoxine-pyriméthamine.

En conséquence, aucune prophylaxie de paludisme est obligatoire au Vietnam sauf pour les voyageurs à haut risque (séjour prolongé en zone rurale, visite d'amis ou de la famille, terrain vulnérable comme les personnes immunodéprimées ou aspléniques). Cependant, bien que le paludisme ne soit plus une épidémie au Vietnam, la prévention est toujours recommandée pour les voyageurs se rendant dans des régions sensibles comme Binh Phuoc, Dak Lak, Dak Nong, Kon Tum, Quang Binh et Quang Tri (représentant plus de 65% des patients atteints de paludisme du pays).

3. Prévention du paludisme au Vietnam 

3.1. Saison du paludisme au Vietnam 

Vous devriez également remarquer que le paludisme est une maladie saisonnière au Vietnam. Il y a deux saisons de paludisme ici, la première d'avril jusqu'à mai et la dernière de septembre à octobre. À moins que vous n’ayez des objectifs importants à visiter dans des régions sensibles au paludisme, il vaut mieux de planifier votre voyage à une autre période.

La saison des pluies est la saison du paludisme au Vietnam

3.2. Méthodes de prévention du paludisme au Vietnam 

Utiliser des médicaments de prophylaxie du paludisme au Vietnam 

En général, il n’est pas nécessaire de se faire vacciner pour entrer sur le territoire vietnamien ni même prendre des comprimés antipaludéens. Toutefois, si vous craigniez d'atteindre le paludisme lors de votre voyage dans des zones sensibles au paludisme au Vietnam, tels que les zones montagneuses et des jungles du Nord, les zones côtières de palétuviers dans le Sud, les Hauts Plateaux (à savoir les provinces Dak Lak, Gia Lai, Khanh Hoa, Kon Tum, Lam Dong, Ninh Thuan, Song Be et Tay Ninh, etc.), il est préférable de prendre des mesures de précautions.

En outre, les comprimés antipaludiques ne sont généralement pas conseillés, mais ils peuvent être envisagés pour certains voyageurs à haut risque (séjour prolongé en zone rurale, visite d'amis ou de la famille, terrain vulnérable comme les personnes immunodéprimées ou aspléniques). 

Alors, quelles sont les comprimés antipaludéens ? Ce sont des médicaments que vous pouvez prendre pour traiter le paludisme ou pour empêcher la maladie de vous infecter si vous êtes piqué. Ils sont principalement utilisés dans le cadre des conseils de santé destinés aux voyageurs avant leur voyage. Certaines pilules antipaludiques sont prises quotidiennement ou hebdomadairement, et d'autres ne nécessitent d'être prises qu'une seule fois. Il existe 6 principaux types de médicaments utilisés pour prévenir le paludisme, notamment la malarone, la chloroquine, la doxycycline, la méfloquine, la primaquine et la tafénoquine.

Doxycycline - un type de comprimés antipaludéens recommandé par CDC

CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) recommande l’anti-paludéen suivant lors d'un voyage au Vietnam : 

  • Atovaquone-proguanil : bon pour les voyageurs de dernière minute, un bon choix pour les voyages courts. 
  • Doxycycline : bon pour les voyageurs de dernière minute, l'anti-paludique le moins cher.
  • Tafénoquine : l’un des médicaments les plus efficaces, un bon choix pour les courts trajets.
  • Méfloquine : un bon choix pour les longs voyages.

Quelques notes pour l'utilisation des médicaments anti-paludiques : 

  • Le choix d’une chimioprophylaxie doit tenir compte du type du voyage (destinations, activités), de la durée du séjour (un court séjour de 3 ou 4 jours peut ne pas nécessiter la même chimioprophylaxie qu’un séjour de 3 semaines ou, a fortiori, qu’un long séjour de plus de 6 mois). Les doses des médicaments sont adaptées en fonction du poids. 
  • Les médicaments utilisés en chimioprophylaxie ne peuvent être délivrés que sur ordonnance médicale. Alors, vous devrez consulter votre médecin (4 ou 6 semaines avant votre voyage) pour obtenir une ordonnance spécifique en fonction de votre destination et de votre état de santé.

Ainsi, la vaccination ou des comprimés antipaludéens ne sont pas recommandés lors de votre voyage au Vietnam car il n’y a pas de flambée de paludisme dans la plupart des destinations populaires. Ces médicaments peuvent parfois causer des effets secondaires négatifs (diarrhées, mal au foie, etc.), il est donc indispensable de consulter votre médecin avant les prendre. Soulignons enfin, qu’aucune chimioprophylaxie, même bien adaptée, même correctement suivie, n’est efficace à 100%.

Consultez votre médecin pour obtenir une ordonnance spécifique de médicaments anti-paludiques

Éviter les piqûres des moustiques 

La manière la plus simple pour prévenir le paludisme au Vietnam est de se protéger des piqûres de moustiques. Ces différents méthodes de protection permettent également d'éviter d'attraper les autres maladies causées par les moustiques, comme l’encéphalite japonaise et la dengue.

Appliquer un produit répulsif pour éviter des piqûres de moustiques au Vietnam

Voici quelques conseils à vous proposer pour éviter des piqûres de moustiques durant vos vacances au Vietnam :

  1. Les moustiques Anopheles sont principalement actifs le soir, la nuit et tôt le matin. 
  2. Choisir un hébergement avec écrans et ventilateurs (s'il n'y a pas de climatiseur). Même dans les pièces climatisées, utiliser un diffuseur électrique d’insecticide, car la climatisation réduit l’agressivité des moustiques mais ne les empêche pas de piquer.
  3. Utiliser des vêtements et du matériel traités à la perméthrine (tels que des bottes, des pantalons, des chaussettes et des tentes). Vous pouvez acheter des vêtements et du matériel prétraités ou les traiter vous-même :
  • Les vêtements traités restent protecteurs après plusieurs lavages. Consultez les informations sur le produit pour savoir combien de temps durera la protection.
  • Si vous traitez vous-même des articles, suivez attentivement les instructions du produit.
  • N'utilisez pas de perméthrine directement sur la peau.
  1. Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide (perméthrine) :
 la moustiquaire imprégnée d’insecticide assure la meilleure protection contre les piqûres de moustiques nocturnes. Elle doit être en bon état (pas de déchirure) et utilisée correctement (soit bordée sous le matelas, soit touchant le sol). On peut se procurer des moustiquaires déjà imprégnées en pharmacie ou dans les magasins d’articles de voyage, ou les imprégner soi-même avec des kits d’imprégnation disponibles en pharmacie. La durée d’efficacité du produit est de 6 à 8 mois. 

Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour éviter des piqûres de moustiques au Vietnam

Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour éviter des piqûres de moustiques au Vietnam 

  1. Appliquer un produit répulsif (insectifuge ou repellent) contenant les ingrédients actifs suivants sur les parties découvertes du corps, en particulier au niveau de la cheville. Les répulsifs naturels tels que la citronnelle peuvent être efficaces mais doivent être appliqués fréquemment : 
  • DEET (les produits contenant du DEET incluent Off !, Cutter, Sawyer et Ultrathon). 
  • Picaridin (également connus sous les noms KBR 3023, Bayrepel et icaridine, les produits à base de picaridine incluent Cutter Advanced, Skin So Soft Bug Guard Plus et Autan). 
  • Huile de citron eucalyptus (OLE) ou PMD (les produits contenant de l'OLE comprennent Repel et Off! Botanicals). 
  • IR3535 (les produits contenant de l'IR3535 incluent Skin So Soft Bug Plus Expedition et SkinSmart). 
  1. Si vous utilisez également un écran solaire, appliquez un écran solaire en premier et un insectifuge en second.
  2. Suivez les instructions sur l'emballage lorsque vous utilisez un insectifuge pour les enfants. Évitez d'appliquer un insectifuge sur les mains, les yeux et la bouche.
  3. Utilisez des bobines de moustiques.
  4. Couvrir la peau exposée en portant des chapeaux, des pantalons longs et des chemises à manches longues de couleurs claires. Les moustiques sont plus intéressés par les vêtements sombres.
  5. Les parfums parfumés au savon, au shampoing et à la lotion attireront plus de morsures.

4. Traitement du paludisme au Vietnam 

4.1. Les symptômes courants du paludisme

Comme déjà mentionné au début de l'article, la fièvre est le symptôme le plus important du paludisme, mais des symptômes généraux analogues à ceux de l’influenza tels que maux de tête, diarrhée, vomissements, myalgies, malaises, toux et frissons peuvent également survenir. Ces symptômes peuvent survenir par intermittence. Cependant, en raison de la similitude avec la grippe, un diagnostic erroné peut survenir. Donc le diagnostic correct ne peut être fait qu'en prenant un échantillon de sang.

4.2. Traitement du paludisme au Vietnam 

Se préparer à la pire situation est toujours intelligent en tant que voyageur. C'est une maladie du sang mettant la vie en danger, alors si vous pensez avoir été infecté par le paludisme, consultez immédiatement un médecin. Bien que les médecins prescrivent normalement des médicaments pour tuer les parasites, n’essayez pas de vous soigner à la maison. Un médecin spécialiste des maladies infectieuses vous donnera les bonnes prescriptions et les bons conseils.

Un médecin spécialiste des maladies infectieuses vous donnera les bonnes prescriptions et les bons conseils sur le traitement du paludisme au Vietnam

Au Vietnam, il vaut mieux aller tout de suite à un hôpital communautaire ou un hôpital de district, si possible. Si vous êtes dans les grandes villes, vous pouvez visiter les hôpitaux suivants:

1. Hôpital Général Central de Can Tho (pour la partie sud)

  • Adresse : 315, rue Nguyen Van Linh, quartier An Khanh, district de Ninh Kieu, ville de Can Tho
  • Hotline : (+84) 292 382 007
  • Horaires : Ouvert 24h/24, 7j/7 
  • Site web : http://bvtwct.vn/

2. Hôpital pour les Maladies Tropicales de Ho Chi Minh (pour la partie sud-ouest)

  • Adresse : 764, rue Vo Van Kiet, quartier 1, district 5, HCMV
  • Hotline : (+84) 28 3923 5804
  • Horaires : Ouvert 24h/24, 7j/7 

3. Hôpital Général de Da Nang (pour la partie centrale)

  • Adresse : 124 rue Hai Phong, quartier Thach Thang, district de Hai Chau, ville de Da Nang
  • Hotline : (+84) 96 523 18 18
  • Heures : Ouvert 24h/24, 7j/7

4. Hôpital National des Maladies Tropicales d'Hanoi (pour la partie nord)

  • Adresse : 78 rue Giai Phong, quartier de Phuong Dinh, district de Dong Da, Hanoi
  • Hotline : (+84) 24 3576 3491
  • Heures : Ouvert 24h/24, 7j/7

Notez également qu’il existe de nombreux cas dans lesquels les symptômes du paludisme ne se manifestent pas avant plusieurs mois, voire un an après le retour à la maison. Soyez conscient de votre santé et assurez-vous de dire à votre professionnel de la santé que vous vous êtes trouvés dans une région touchée par le paludisme jusqu'à un an après votre voyage.

5. Le paludisme est-il un danger lors de notre voyage au Vietnam ?

Absolument NON ! Depuis longtemps, le Vietnam a été déclaré zone non impaludée à l'exception de quelques endroits sensibles tels que les zones montagneuses et des jungles du Nord, les zones côtières de palétuviers dans le Sud, les Hauts Plateaux. Il n'y a aucun de flambée de paludisme au Vietnam et dans la plupart des destinations les plus visitées, le  paludisme n'existe pas. 

Voici quelques recommandations des voyageurs sur le paludisme au Vietnam : 

Rafraf82 (Erice, Italie) a écrit sur TripAdvisor : 

« Je viens de rentrer de mon voyage et j'essaye de répondre, comme promis.

Je ne sais pas vous dire si le risque du paludisme au Vietnam est concret. Mais je peux vous dire qu'il y a très peu de moustique. Il y en a quelques-unes, surtout dans le sud et le centre du pays, mais leur présence reste assez discrète. Sans doute, vous verrez parfois des moustiques dans le bus (si vous vous déplacez en bus) ou dans la chambre, à l'hotel, par exemple. Le risque de se faire piquer est limité. Pour le réduire au minimum, on peut prévoir des vêtements qui couvrent bien les bras et les jambes, mais il faut dire que les autre voyageurs du groupe étaient tout le temps en tshirt et pantalons courts. On peut aussi utiliser de répulsifs spray.

L'utilisations de moustiquaires, par contre, n'est pas envisageable, car il n'y a aucun moyen de les installer au dessus du lit.

Enfin, la prophylaxie n'est pas recommandée, néanmoins on a à peu près tous utilisé le malarone, ou plutôt son équivalent générique (15€ la boite de 12 comprimés). Heureusement, je n'ai pas ressenti d'effets indésirables qui, pourtant, semblent être assez fréquents.

Pour résumer, à mon avis le risque dérivant de moustiques n'est pas important. En revanche, je vous conseille de faire attention à l'alimentation. Plusieurs personnes ont eu des problèmes digestifs (diarrhée, vomissement...) plus ou moins importants.

Bon voyage! »

Francesca H (Nancy, France) a écrit sur TripAdvisor : 

« Bonjour,

Si vous allez à Sapa, il n’y a normalement pas de paludisme. Seulement à Ca Mau et sur les hauts plateaux du centre (Pleiku, Ban Me Thuot).

il n'y a qu'un traitement à base de comprimés de quinine (nivaquine, flavoquine), mais, au Viêt Nam, c'est un paludisme résistant à la quinine, il faut prendre du Lariam ou autre, mais ce type de médicaments a des effets secondaires au niveau digestif (diarrhées, mal au foie...), de toutes façons, y a pas le paludisme partout, donc à Sa Pa a prior il y a pas besoin de traitement. »

Tigre de feu (Paris, France) a écrit sur Routard :  

« Bonsoir Whitjo,

Le Vietnam a été déclaré zone non impaludée à l'exception de quelques endroits au niveau centre,hauts plateaux,  dans des zones militaires qu'on ne visite pas.

Il y a des moustiques, guère par rapport à ce qu'il y a chez moi en France, mais si on peut utiliser des bombes répulsives et des traitements pour les fringues qui résistent à plusieurs lavages, ce sera surtout pour le confort - Bon, les moustiques ,d'une autre espèce peuvent transmettre aussi la dengue, le chicungunya, donc employer ces bombes genre cinq sur cinq, ou autres obtenues en France en pharmacie et non en super marché, ce sera plus confortable et on évitera des complications de ces moustiques  qui , là, sont dirunes.

Les traitements lourds contre le paludisme ne sont plus guère employés, sauf à aller dans les dernières régions concernées, - ils sont générateurs d'effets secondaires quelquefois violents, vaut mieux les bombes répuslsives, les vêtements couvrants et clairs...mais à utiliser dans la continuité.

Amicalement - Tigre de feu »

larsay (Lyon, France) a écrit sur Routard : 

« Il y a longtemps qu'il n'y a plus de palu dans les endroits que vous voulez visiter ! À mener just un bon aérosol ou lotion anti-moustique, pas facile à trouver ici (preuve que ce n'est pas un pb) et cher. 

Faites Along avant Sapa, ça évitera la répétition des pics calcaires en combinant Along et Tam Coc. Et attention : les marchés du coté de Bac Ha sont samedi matin à Can Cau et dimanche matin à Bac Ha, donc bien programmer. »

En résumé, le paludisme est l'une des maladies les plus courantes au Vietnam mais absolument pas un danger lors d'un voyage à ce pays exotique. Depuis longtemps, le Vietnam a été déclaré zone non impaludée à l'exception de quelques endroits sensibles tels que les zones montagneuses et des jungles du Nord, les zones côtières de palétuviers dans le Sud, les Hauts Plateaux. 

Si vous envisagez de vous rendre visite à ce joli pays dans un proche avenir, en particulier si vous choisissez de passer quelques jours ou plus dans l’un de ses villages éloignés, voici ci-dessus toutes les informations sanitaires à connaître concernant le paludisme au Vietnam pour des vacances en toute sécurité et sans soucis de santé.

SEULEMENT CHEZ NOUS : Garantie 100% Satisfait ou Remboursé au cours de 10 jours à compter du jour de réservation de voyage.
Pour de plus amples informations, ou simplement un devis gratuit, vous pouvez nous contacter à notre adresse mail ci-jointe : info@galatourist.com . Nous vous répondrons sous 48h.
Cordialement votre, à très bientôt !
GALATOURIST existe depuis 2005 (date de sa création)
Hotline: (+84) 9 12 26 46 31 | Tél: (+84) 243 97 66 181
Articles liés
Découvrir Hanoi (Vietnam) à travers 39 destinations
La capitale millénaire Hanoi et ses 36 corporations conservent une grande valeur avec ses sites historiques et ses paysages au fil des années. Laissez-vous renseigner à travers 39 destinations incontournables qui préservent la culture traditionnelle.
Mariage Vietnamien - Rituels de Mariage Traditionnel
Les mariages Vietnamien traditionnels passeront par 4 étapes: visites à domicile des mariés, fiançailles, cérémonie de mariage et réunion après le mariage.
Ao Dai Traditionnel - Tenue Nationale du Peuple Vietnamien
Porté traditionnellement par les hommes et les femmes du Vietnam, le Áo Dài (prononciation comme « Ao Zai ») est devenu le symbole excellent de la femme vietnamienne. Son nom signifie littéralement « robe longue ». Il est aujourd’hui essentiellement porté lors de grandes occasions.
Café Vietnamien - Culture, Histoire Et Manière de le Goûter Comme Un Local
Le Café du Vietnam n'est pas seulement le deuxième produit d'exportation au monde (après celui du Brésil) mais c'est aussi un trait culturel très spécial du peuple vietnamien. Dans cet article, notre agence locale de voyages GalaTourist vous en apprendra sur le café du Vietnam dont son histoire et les styles de café locaux.
Phan Rang - Thap Cham (Ninh Thuan)
Le territoire ensoleillé de Phan Rang était la capitale Panduranga de l'ancien royaume de Champa. Aujourd'hui, Phan Rang devient une destination touristique attrayante pour de nombreux touristes. Cet endroit est connu pour les tours Cham, la magnifique baie de Vinh Hy ou la colline de sable Nam Cuong, etc. En venant à Phan Rang, vous ressentirez tous les beaux paysages. Et en particulier, les habitants ici sont très hospitaliers.
Hoa Binh Vietnam : Explorez 5 endroits préservés à voir absolument
Hoa Binh est une province montagneuse du Nord, à environ 100 km de Hanoi. Elle est considérée comme le berceau de la culture minoritaire Muong et contient de nombreux paysages magnifiques de montagnes majestueuses, d'une nature vierge
La Pagode au Pilier unique (Pagode Mot Cot) à Hanoï Vietnam
La Pagode au Pilier unique (Pagode Môt Côt) est située au centre ville de Hanoï. Une jolie pagode qui se met sur un unique pilier sur l'eau comme son nom l'indique. C'est l'une des pagodes les plus anciennes et aussi l'un des meilleurs symboles de Hanoï. Profitez de votre séjour au Vietnam pour explorer ce précieux monument.
Pagode Vietnam : 11 pagode célèbres à ne pas manquer
Le Vietnam est un pays paisible avec de nombreuses valeurs spirituelles. La culture traditionnelle du Vietnam devient l'un des principaux facteurs qui attirent un grand nombre de touristes chaque année. Voyager au Vietnam, en plus de visiter un certain nombre de sites touristiques naturels, les visiteurs peuvent également visiter et admirer les pagode avec une architecture et un design uniques dans ce pays.
Le TOP 10 des meilleures Croisiere baie d'Halong
Envisagez-vous de voyager à la baie d'Halong cette année ? Une croisière dans la baie d'Halong est absolument la meilleure façon pour apprécier sa beauté naturelle spectaculaire et mystérieuse. Cependant, vous ne savez pas encore laquelle parmi des centaines compagnies de croisières répondra à vos attentes et votre budget ? Voici la liste des 10 meilleures croisières dans la baie d'Halong sélectionnées par GalaTourist pour votre référence. 
Point sur la situation liée au coronavirus au Vietnam (mis à jour le 4 février 2020)
Depuis la confirmation de la propagation des cas de coronavirus en Chine et dans le monde, les inquiétudes et interrogations sont nombreuses. Mais doit-on vraiment céder à la panique ? Les touristes nous ont informé la situation réelle de coronavirus au Vietnam (mise à jour le 4 février 2020) via une vidéo réalisée par l’équipe de GalaTourist afin de mieux renseigner leurs homologues sur l’épidémie et l'éradiquer.
Ba Na Hill - Expérience de voyage à Ba Na Hill en 2020
Situé à l’aptitude de 1487 m du niveau de la mer, Ba Na Hills est nommé « Da Lat » du Centre vietnamien avec un climat doux et d’innombrables paysages fascinants.  Venez à Ba Na Hills pour découvrir le climat des 4 saisons en une seule journée avec de nombreuses activités festives, des divertissements, la gastronomie attrayante.
Top 15 des meilleurs hôtels à Da Nang, Vietnam en 2020
Envisagez-vous de voyager à la belle ville côtière de Da Nang mais vous ne savez pas encore où vous héberger ? En effet, cette jolie ville romantique proposant une large gamme de stations balnéaires, d'hôtels et de motels extrêmement diversifiée, ce qui rend difficile pour les touristes de choisir le bon endroit pour se reposer. GalaTourist voudrait vous présenter la liste des 15 meilleurs hôtels à Da Nang, des luxueux complexes hôteliers 5 étoiles aux hôtels budgétaires économiques. Avec les meilleures installations et qualité, vous aurez sûrement un voyage parfait et mémorable pour découvrir cette belle ville au maximum.
Filtrer votre recherche

Les clients parlent de nous

Ci-dessous vous trouverez les témoignages de nos clients à propos du professionnalisme de notre agence. Ces témoignages sont sous forme de vidéos vivantes et de commentaires. Nous vous invitons à venir les découvrir !
Haut
RDV téléphonique gratuit
tripadvisor
call
Devis gratuit
Devis gratuit
Laissez votre message ici
Contact
(+84) 912 264 631
Appelez-nous!
WhatsApp
WhatsApp
Messenger
Notre adresse
Notre adresse