Guide de voyageTripadvisor

Preah Vihear - Le Temple sacré sur la montagne

26/04/2019 41 Views
Preah Vihear est perché au sommet de la falaise abrupte de Pey Tadi dans la chaîne de montagnes de Dangrek, à une hauteur de plus de 500 mètres d'altitude. Il s’agit d’un temple hindou qui fut érigé pendant l'Empire Khmer, ce site historique et culturel embrasse la frontière naturelle entre le Cambodge et la Thaïlande.
 
Preah Vihear est perché au sommet de la falaise abrupte de Pey Tadi dans la chaîne de montagnes de Dangrek, à une hauteur de plus de 500 mètres d'altitude. Il s’agit d’un temple hindou qui fut érigé pendant l'Empire Khmer, ce site historique et culturel embrasse la frontière naturelle entre le Cambodge et la Thaïlande. Il se trouve dans la province du Preah Vihear dans la partie nord du Cambodge, soit à environ 135 km au nord-est d’Angkor Wat à Siem Reap et à 95 km de Si Saket, une ville thaïlandaise. C’est l’un des monuments religieux les plus étonnants au Cambodge. Il était, à l'origine, dédié au dieu hindou Shiva, et aujourd'hui c'est un temple bouddiste. Le site se compose d'une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d'escaliers s’étendant sur un axe nord-sud de 800 mètres. Le temple actuel date de la première moitié du XIe siècle, bien que le site ait été occupé par un ermitage dès le IXe siècle. En khmer, Preah signifie "château" et, par extension, "temple". Les thailandais ont appelé Khao Phra Wihan la zone située sur leur pays en référence au même temple qu'ils revendiquent et à partir de laquelle la visite est possible.
Vue aerienne de Preah Vihear

Grâce à son élévation stratégique et son cadre exceptionnel, le temple permet d'observer une vue panoramique imprenable sur les alentours. Ses ruines épousent parfaitement les paysages naturels qui l’entourent. La gopura final qui se trouve au bord de la falaise reste le meilleur endroit du temple pour admirer la beauté de ces paysages naturels. Il offre ainsi une superbe vue de la chaîne de montagnes qui sépare Thaïlande, Laos et Cambodge.
Vue de la nature depuis le temple

1. Histoire

Construit vers le 11e siècle sous le règne de Yasovarman I, le temple Preah Vihear était autrefois appelé Sri Sikharisvara qui signifie « Le glorieux seigneur de la montagne ». Le temple avait pour vocation de vénérer le dieu hindou, Shiva. Pendant plus de 800 ans, il a été utilisé comme important lieu spirituel par les anciens rois d’Angkor. Après le déclin de l’hindouisme dans la région, le temple s'est convertit un monument bouddhiste, d’où la présence de certaines décorations et ornements bouddhistes dans l'édifices, un peu plus récent donc. Encore aujourd’hui, cet endroit est souvent visité par des moines bouddhistes qui viennent admirer le lieu et méditer dans ce lieu d'une haute spiritualité.
Moines bouddistes au temple

En raison de son emplacement, le temple Preah Vihear se trouve, depuis le 19e siècle et le 20e siècle, au cœur du conflit entre le Cambodge et la Thaïlande. Les deux pays avaient contracté un traité accordant au Cambodge le droit d’occuper le temple en 1904. Cependant, le gouvernement thaïlandais n'a finalement pas respecté cet accord et s’est emparé du lieu. Suite à cet évènement, les peuples cambodgiens y ont organisé une grande manifestation populaire en 1959, afin de récupéré l'appartenance et l'accès au lieu. Pour résoudre le problème, la Cour Internationale de Justice de La Haye a statué, en 1960, et a confirmé l’appartenance définitive du temps au Cambodge.
Panneau significatif à l'entrée du temple

2. Situation

Le temple de Preah Vihear est un complexe architectural khmer exceptionnel bâtit dans un environnement naturel grandiose. Il est composé de plusieurs gopuras, des édifices en hauteur qui servent d'entrée, reliés entre elles par des galeries et des escaliers sur environ 800 mètres. Selon certains, il s’agit de la construction la plus spectaculaire parmis tous les temples construits pendant les six siècles que dura l’Empire khmer. Le site à été un lieu spirituel crucial au cours du temps, il a été modifié par les rois successifs, ce qui lui permet de faire cohabiter des éléments de plusieurs styles architecturaux. Contrairement aux autres temples khmers, Preah Vihear est construit sur un axe nord-sud qui le démarque des plans conventionnels rectangulaires tournés vers l’est. Le site consiste essentiellement en une chaussée et des marches à gravir pour accéder au sanctuaire qui trône au sommet d’une falaise, au-dessus de la plaine cambodgienne et de la mer.

Statue du serpent à tête Naga

Ce monument n’est pas, contrairement à tous les autres grands monuments khmers, le centre d’une cité agraire (pas de douves, un petit baray, pas de rizières…) mais un vaste centre de pèlerinage, de retraite… Peut-être d’échanges commerciaux vu sa situation au centre de l’ex empire khmer, incluant à l’époque non seulement le Cambodge actuel, mais aussi le nord-est de la Thailand et le sud du Laos. Néanmoins, même si sa structure diffère de celle des temples de montagnes que l’on trouve à Angkor, ils ont la même fonction, à savoir une représentation du Mont Méru, la demeure des dieux. Les accès aussi bien du Cambodge que de la Thaïlande se rejoignent au bas du site où le seul moyen de visiter est de grimper.

Gopura au couché du soleil

3. Gopuras

Le temple Preah Vihear compte plus de cinq gopuras successifs. A la différence des autres structures de ce genre, les gopuras de ce site sont reliés par une longue route et surmontés d’une plateforme à étages. Chaque gopura dispose ainsi d’un petit escalier. Certains de ces gopuras ont de toitures en pierre alors que d’autres n’ont que des toitures en bois dont la plupart sont en ruine. Bien qu’elle soit en pierre, la toiture du gopura numéro cinq est également effondrée. Pour les randonneurs, l’aventure commence au premier gopura. Après 162 marches en pierre très raides, ils arriveront à un petit escalier décoré d’une sculpture de naga et un pavillon solitaire marqué par un drapeau cambodgien. Après cela, ils pourront continuer vers le deuxième gopura qui se trouve au bas d’une pente douce de 500 m de long. Depuis, un autre petit pavillon et un grand boray qui signifie citerne d’eau les attendent majestueusement.
Entrée d'une gopura
 
Le troisième gopura est la porte d’entrée principale pour rejoindre la première cour du temple. A cet endroit, les visiteurs pourront admirer des reliques plus modernes marquant la présence de l’armée thaïlandaise. Ils y trouveront des armes comme un pistolet d’artillerie rouillé et quelques bunkers. Parmi toutes ces portes, le gopura 4 reste le plus incontournable. Cette porte mène directement à la deuxième cour du temple. De l’autre côté de la cour, vous pourrez apercevoir le gopura 5. Conçu dans un style architectural Koh Ker, ce dernier gopura est aujourd’hui en ruine. Toutefois, demeurent quelques traces de la peinture rouge avec laquelle il était autrefois décoré.
Quatrième gopra (IV)
 
Au pied de la chaîne de montagnes Dangrek et sur le chemin menant jusqu’au temple et au pied de la colline, vous pourrez observer des cabanes de style à la fois thaïlandais et cambodgien. Parmi ces cabanes, on compte quelques magasins qui vendent des t-shirts et des cartes postales mais aussi des stands de boissons et de plats typiques de la région. Cela est une bonne occasion pour faire connaissance avec les peuples de la région. Longtemps sous l’administration thaïlandaise, le temple garde encore les restes de la présence de l’armée thaïlandaise sur le lieu. Le site est couvert de bunkers militaires ou d’échafaudages. Ces différents points témoignent de l’histoire conflictuelle entre les deux pays depuis plus d’un siècle.
Escalier du temple
Pour de plus amples informations, ou simplement un devis gratuit, vous pouvez nous contacter à notre adresse mail ci-jointe : info@galatourist.com . Nous vous répondrons sous 48h.
Cordialement votre, à très bientôt !
GALATOURIST existe depuis 2005 (date de sa création)
Hotline: (+84) 9 12 26 46 31 | Tél: (+84) 243 97 66 181
Guide de voyage

Les clients parlent de nous

Ci-dessous vous trouverez les témoignages de nos clients à propos du professionnalisme de notre agence. Ces témoignages sont sous forme de vidéos vivantes et de commentaires. Nous vous invitons à venir les découvrir !
BQVRhZPRNhc
Les avis sur Galatourist par M & Mme Claude Monique dans notre bureau
M & Mme Claude Monique - représentatif de l'association Amitié Corse - Vietnam (humanitaire) pendant leur voyage au Vietnam en 2016. Dans la vidéo, c'est un accueil chaleureux dans notre bureau à Hanoi.
ioXQOBvRF10
Groupe de M. Bernard COQUET sur une jonque de la baie d'Halong
M. Bernard COQUET et ses amis de 4personnes français ont effectué un circuit au Vietnam Cambodge en mars 2016.
HzfTEs-2vTg
Mme Lola Montel et son amie dans la rue hanoienne
Mme Lola Montel et son amie de France lors de la visite de Hanoi - Vietnam en mars 2016.
LKHwr4z6av8
M. Zillweger Philippe dans un restaurant local
M. Zillweger Philippe, sa femme et leurs 2 amis pendant son voyage au Vietnam et Cambodge en 2016.
Fox5bLvSLXk
M. Patrice Cullin dans notre bureau après le circuit Laos
M. Patrice Cullin est invité au bureau de Galatourist à Hanoi lors de son voyage Vietnam Cambodge Laos au mois de janvier 2016.
PzVCl_8DTtc
Mme Paola Pult - 2 personnes de Suisse sur la baie d'Halong
Mme Paola Pult et son mari de Suisse lors de la visite de la baie d'Halong pendant leur voyage au Vietnam en mars 2016
rz2iHWyCLN4
Groupe de Mme Aurelie Roybet dans la baie d'Halong
Mme Aurelie Roybet avec ses amis de 6 personnes qui ont fait un voyage au Vietnam en février 2016 (c'est sur la baie d'Halong dang la vidéo).
QTisiz6JJRA
M. Chirac groupe de 8 personnes de France
M. Chirac et les 8 personnes d'amis de France ont fait un voyage au Vietnam et Cambodge en 2016. Dans la vidéo, ils ont été bien accueillis dans notre bureau à Hanoi.
Haut
RDV téléphonique gratuit
tripadvisor
call